Répondre aux gigantesques besoins en investissement en faisant valoir nos savoir-faire de pointe dans des secteurs stratégiques

Pays émergent au même titre que le Brésil, la Russie et la Chine (les BRIC), l’Inde est de plus en plus perçu comme un marché incontournable.

La singularité de ce pays repose sur la jeunesse de sa population de plus d’un milliard d’habitants (1,24 milliard) et d’atouts économiques indéniables en raison de la taille de son territoire et du fait qu’elle peut subvenir à elle-même d’un point de vue alimentaire (fertilité des sols et climat propice aux cultures).

Mais l’Inde reste un pays émergent qui ne s’enrichit que si la croissance de son PIB est supérieure à 7 %. Le développement du pays est favorisé par une classe moyenne dont le niveau d’éducation permet au secteur privé d’être très performant, notamment dans les services, et dont les dépenses dans les produits de consommation sont de plus en plus élevées. Une nouvelle génération de consommateurs (300 millions), parfois formés à l’étranger, redessine l’Inde de demain.

Certains secteurs d’activités tels que les TIC, les biotechnologies, la pharmacie sont représentés par des sociétés de renommée mondiale alors que d’autres, tels que l’agro-alimentaire, les infrastructures, les services d’utilité publique et les services liés au tourisme, offrent de très belles opportunités de développement.

Même si le régime politique est stable, vous devrez néanmoins faire face au manque de gouvernance d’un système hérité de la colonisation anglaise et de l’extrême lourdeur d’une administration gangrénée par la corruption.

Avec des besoins en investissement de plus de 1 000 milliards de US$ de capitaux propres, pour répondre à la demande dans les villes, et des filières économiques entières à mettre en place ou à moderniser, l’Inde libéralise progressivement ses lois sur les investissements directs étrangers (IDE) par manque de capacité à savoir supporter sa croissance par elle-même.

Ces besoins représentent d’autant plus d’opportunités que les entreprises françaises et canadiennes ont de véritables savoir-faire à proposer dans des secteurs clés en matière de développement urbain.

L’incroyable potentiel économique du sous-continent indien

Le sous-continent indien est la zone géographique se situant en deçà du Gange (zone appelée autrefois Inde cisgangétique). Cet espace de 4,4 milliards de km2 rassemble une population de 1,7 milliard d’habitants et regroupe :

india L’Inde
srilanka Le Sri-Lanka
bangladesh Le Bangladesh

 

butan Le Bhoutan
nepal Le Népal
maldives Les Iles Maldives
Tous les superlatifs ou presque pourraient être utilisés pour parler du potentiel économique du sous-continent indien, qu’il s’agisse de l’aéronautique et du commerce de détail en Inde, des secteurs liés au tourisme au Sri-Lanka et aux Maldives, ou encore du textile au Bangladesh.

 

Cette zone géographique est la plus peuplée au monde et celle qui présente la plus forte densité de population; mais elle est aussi encore émergente en termes économiques, avec toutes les contraintes que cela entraine pour les entreprises qui souhaitent exporter ou s’implanter dans les pays d’Asie du Sud.

En 2010, l’étude India’s urban awakening publiée par McKinsey démontrait que d’ici l’année 2030, 700 à 900 millions de mètres carrés d’espaces commerciaux et résidentiels devraient être construits en Inde pour soutenir la croissance urbaine. Ces chiffres ahurissants correspondent à la construction d’une ville de la taille de Chicago chaque année, avec tous les besoins qu’ils entrainent en matière d’infrastructures (routes, autoroutes), de transport (trains, métros, tramways), de gestion des services publics (eaux, électricité, ordures ménagères et industrielles, etc.) et toutes les filières économiques impactées par de telles mutations sur une très courte période.