Le secret pour bien choisir où implanter son siège : marier l’utile à l’agréable.

Nombre d’entreprises étrangères font l’erreur de croire qu’en Inde tout passe par New-Delhi ou Bombay. Or une « petite » ville de province qui revendique le plus agréable climat de l'Inde et où ont été créés les dessins animés Shrek, Kung Fu Panda et Madagascar peut s’avérer un choix plus que judicieux. De plus, Bangalore mérite sans nul doute son titre de la ville la plus cosmopolite du pays. Une bonne façon d’atterrir en douceur.

Suite, en 1976, à la création d’Electronic City pour accueillir les géants de l’informatique indiens et l’implantation, en 1985, de la première société américaine de la filière TIC, Bangalore est devenue en moins de 30 ans la « Silicon Valley » de l’Inde, avec le succès qu’on lui connait.

Certes, il suffit de circuler le long des nombreux « IT Parks » pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène mais cette image est parfois réductrice tant cette ville de plus de 10 millions d’habitants (4ème métropole indienne) est aussi le laboratoire d’autres filières.

Bangalore fait souvent figure de ville de province pour la simple raison que les sièges des plus grandes sociétés indiennes et des multinationales sont en majorité basés à Delhi ou à Mumbai. La capitale du Karnataka (Inde du Sud) devient dès lors le lieu d’implantation des centres de R&D ou des services Support (Informatique, Centre d’Appel, Maintenance) de ces entreprises.

La qualité du climat, des coûts immobiliers moins élevés, la disponibilité de jeunes diplômés issus d’écoles et d’universités de renommée mondiale (IIM-B, Indian Institute of Science), et les lignes aériennes directes avec les grandes capitales européennes donnent à Bangalore des avantages évidents en termes d’attractivité. De nombreuses sociétés se sont donc servies de la ville comme plateforme de lancement avant de se déployer sur le reste de l’Inde.

Aujourd’hui plus de 150 sociétés françaises et une dizaine de sociétés canadiennes sont présentes à Bangalore. Elles profitent pour la plupart du dynamisme de la filière des biotechnologies, du secteur aéronautique et de l’espace, ainsi que de l’industrie textile.

La signature probable de gros contrats dans ces secteurs d’activité, dans le cadre de partenariats Franco-Indiens, ne fera qu’amplifier cet attrait pour Bangalore qui compte aujourd’hui environ 650 Français recensés au Consulat.
Quelques entreprise françaises
présentes à Bangalore


Premier employeur français de Bangalore :
AXA

Secteur aéronautique :
SAFRAN, EUROCOPTER, THALES et DASSAULT, EADS, AIRBUS… De nombreuses PME françaises, dont MACAERO et RECAERO, ATS, SONOVISION, ASSYSTEM

Industrie :
SEEB

Secteur des technologies de l’information et
de la communication :

CAP GEMINI, SOPRA, ATOS, GEMALTO, INGENICO, TECHNICOLOR, ALTRAN, DASSAULT SYSTEMES, SAFRAN MORPHO, ALCATEL LUCENT, TOBOC

Transports et services urbains :
VEOLIA, SUEZ

Environnement :
EGIS, JC DECAUX, SYSTRA, LUMIPLAN, FAIVELEY, SDV et AGS

Energie, fourniture électrique :
TOTAL, SCHNEIDER ELECTRIC, HAGER, CARBONE LORRAINE

Biens de consommation et agroalimentaire :
ESSILOR, LIMAGRAIN

Grandes Distribution :
DECATHLON, AUCHAN

Hôtels, restaurants, tourisme :
ACCOR, TOSCANO, CAFE NOIR

Secteur bancaire :
SOCIETE GENERALE, BNP-PARIBAS, CREDIT AGRICOLE

Et tout un tissus d’entrepreneurs venus s’installer en Inde dans une démarche d’outsourcing pour leurs clients français.

Laissez un commentaire