Sous l’impulsion de nouveaux outils logiciels et de capteurs « d’une puissance étonnante », le marché du drone se tourne vers des aéronefs de plus petite taille, selon le magazine National Defense.

L’article explique qu’après avoir été principalement servi à des fins tactiques dans le domaine militaire, le drone de petite taille joue un rôle de plus en plus important et stratégique, à la fois comme arme et comme outil de surveillance/reconnaissance. Ceci est largement dû à la sophistication et la miniaturisation croissantes des capteurs et des technologies de navigation – sans compter son prix moins élevé.

Exemple : le missile kamikaze miniature Blackwing, d’AeroVironment. Muni de « capteurs électro-optiques et infrarouges, module antimystification à disponibilité sélective, d’un GPS et d’une liaison sécurisée de données » cet UAV a un potentiel pour des missions plus diversifiées.

La part du lion, dans les 14 milliards que l’armée US réserve aux drones, revient traditionnellement aux UAV de grande taille (p. ex., les Reaper, Global Hawk, Gray Eagle). Dans les conditions budgétaires actuelles, cependant, des systèmes autonomes plus petits, moins couteux, plus faciles à mettre à niveau et dotés d’une « agilité opérationnelle » accrue, constituent des solutions de rechange attrayantes.

Le drone de petite taille pourrait donc jouer un rôle de plus en plus important. Une étude le décrit d’ailleurs comme un « multiplicateur exponentiel de puissance ».

Une telle évolution, combinée à des marchés émergents comme celui des drones captifs, qui offrent d’intéressantes applications militaires et commerciales comme « tours d’observation virtuelles », se traduit par des opportunités nouvelles.

Bien que l’article fournisse des indications judicieuses en ce qui concerne le marché de la défense, il ne tient pas vraiment ses promesses quant au marché commercial, qui est simplement décrit comme de « plus en plus concurrentiel » et offrant ainsi un terreau fertile aux fusions. Nous aborderons donc l’évolution du secteur des drones commerciaux dans un prochain billet.

Luis Robert | Analyste - Arsha Consulting

Arsha Consulting – Service Défense et Sécurité

Crédit Photo: Photo par Robert S. Morgan, U.S. Marine Corps

Laissez un commentaire