L’Inde bénéficie de 300 jours d’ensoleillement par an et semble respecter son engagement d’améliorer la production d’énergie solaire.

Le récent accord entre l’Inde et la Banque mondiale a joué un rôle important pour les projets visant à tirer le meilleur parti de cet ensoleillement. Le pays recevra un milliard de dollars pour faire avancer la production d’énergie solaire. L’année dernière au Sommet de Paris, l’Inde et la France ont fondé une Alliance solaire internationale, (121 pays) en vue d’investir 1 000 milliards de dollars dans le marché solaire.

L’avènement de l’énergie solaire

La croissance de l’énergie solaire en Inde est exponentielle depuis dix ans. En 2005, la production d’énergie solaire dans le pays ne représentait que 6,40 MW alors qu’en mai 2016, elle affichait des chiffres phénoménaux avec 7 568 MW. La ‘Jawaharlal Nehru National Solar Mission’ fondée en 2010 par le gouvernement prévoyait l’intégration de 20 000 MW d’énergie solaire dans le réseau d’ici 2022. Mais l’Inde a déjà revu ses objectifs à la hausse et vise les 100 000 MW pour la même date, soit cinq fois plus que ce qui était initialement prévu.

Selon Mercom Captial, une entreprise de recherche sur l’énergie propre, les installations solaires devraient avoir doublé en 2016 pour atteindre les 4 GW. À la fin de l’exercice 2015-2016, l’énergie solaire représentait 2,5 % de la capacité nette de production d’énergie installée en Inde, contre 1,4 % l’année précédente, et l’énergie solaire est la nouvelle source d’énergie la plus florissante dans le pays.

Un secteur prometteur

Les investissements dans l’énergie solaire sont également en hausse grâce à la participation d’un secteur privé particulièrement enthousiaste. Un rapport de A.T Kearney (pdf) datant de 2013 prévoit que l’Inde aura plusieurs entreprises multimilliardaires dans l’énergie solaire d’ici une décennie. Selon ce rapport : « le potentiel solaire en Inde est suffisamment concret – et le soutien pour l’environnement croît assez rapidement – pour prévoir un marché de l’équipement d’une valeur de 6 à 7 milliards de dollars, et près de 4 milliards de dollars de revenus annuels pour les centrales solaires connectées au réseau, toujours sur la même période. »

Mais plus prometteuse que prévu, le marché solaire indienne semble surpasser les prévisions chaque année. Au cours des deux dernières années, le gouvernement indien a établi un objectif: attirer à hauteur de 100 milliards de dollars d’investissements dans le secteur sur les six prochaines années.

Le premier ministre Narendra Modi veut augmenter la capacité en énergie solaire de l’Inde grâce aux investissements de pays comme la Chine, le Japon, l’Allemagne et les États-Unis.

Cette croissance implique également une diminution constante du coût de l’énergie solaire, la rendant ainsi abordable. La parité réseau de l’énergie solaire a de fortes chances d’être atteinte d’ici 2019, ce qui signifie que d’ici trois ans, l’énergie solaire pourrait concurrencer les sources d’énergie conventionnelles en Inde, voire être plus attractive.

Besoin en électricité

Une des raisons qui expliquent une telle croissance : l’énorme demande en électricité en Inde – un pays qui cherche à améliorer sa croissance économique, qui compte une forte population et qui doit pourtant faire face à des coupures de courant régulières. Ce sont près de 300 millions de personnes à travers le pays qui n’ont toujours pas accès à l’électricité. L’Inde nécessite 1 068, 923 milliards d’unités d’électricité chaque année, mais accuse un manque de 3,6 %.

Énergie propre

Comparée aux sources d’énergie conventionnelles, l’énergie solaire constitue une alternative viable d’un point de vue environnemental. Elle peut pallier au manque et réduire la dépendance actuelle de l’Inde vis-à-vis du charbon, une ressource non-durable qui couvre pas moins de 60 % des besoins en énergie du pays et qui s’avérera incapable de soutenir la croissance à long terme. Heureusement, l’Inde est proche de l’équateur, ce qui implique 300 jours de soleil par an, soit une manne qui pourrait produire un demi milliard de milliards de kWh si elle est correctement exploitée !

La volonté d’augmenter la part des énergies renouvelables comme le solaire et l’éolien reflète également les efforts du gouvernement visant à réduire les émissions de carbone, l'Inde étant le troisième pays émetteur de gaz à effet de serre dans le monde, juste après les États-Unis et la Chine. La transition vers une énergie propre peut aider à réduire d’environ 2,6 % le total de ses émissions chaque année tout en offrant un accès abordable à l’électricité à tous ses citoyens.

Cette année, l’Inde dépassera le Royaume-uni, l’Allemagne et la France, et deviendra le quatrième marché solaire mondial. Avec un tel engagement sur l’énergie solaire en Inde, le secteur a de beaux jours devant lui.

Par Elizabeth Raj | Bloggeuse- Arsha Consulting

Laissez un commentaire