L’Afrique souffre du taux de mortalité maternelle le plus élevé du monde à cause des hémorragies post-partum, nous dit l’Organisation Mondiale de la Santé.

Bien entendu, des transfusions sanguines qui arriveraient à point nommé pourraient faire toute la différence. Or le sang est un bien très précieux que l’on ne peut conserver en quantité suffisante dans tous les centres de santé, et le réseau routier laisse souvent à désirer, surtout pendant la saison des pluies.

C’est pourquoi le gouvernement rwandais a décidé de mettre en place un système de livraison par drone afin de fournir « en 15 à 30 minutes » de quoi faire des transfusions de sang n’importe où dans le pays.

Comme le rapporte le journal Le Monde, une base de drones inaugurée le 14 octobre dernier à Muhanga, 50 kilomètres à l’ouest de Kigali, permettra d’acheminer du sang et des médicaments dans 21 cliniques en zone rurale.

Le projet est mené à bien en sous-traitance par la société américaine Zipline en collaboration avec Gavi, une alliance internationale fondée en 2000 pour favoriser la vaccination dans le monde, et la Fondation UPS. Selon Zipline, le coût des vols serait similaire à celui des livraisons conventionnelles par la route.

Les appareils, d’une envergure de 2 mètres environ, pesant 13 kilos et fonctionnant à l’électricité, disposent d’une autonomie avoisinant les 150 kilomètres. Ils peuvent transporter environ 1,5 kilo, soit l’équivalent de 3 poches de sang, et effectuer jusqu’à 150 livraisons par jour en suivant des trajets préenregistrés. Arrivés au-dessus de leur destination, ils larguent leur précieuse cargaison d’une hauteur de 20 mètres à l’aide d’un parachute en papier kraft.

Une deuxième base, qui devrait voir le jour en 2017, permettra de couvrir les 26 000 km2 du pays.

Luis Robert | Analyste – Arsha Consulting

Visitez notre page Défense et Sécurité pour plus d’informations.

Laissez un commentaire