Le 30 août dernier, la Chambre de Commerce Indo-Canadienne (ICBC) et le Consulat général du Canada ont orchestré une soirée unique en son genre autour du thème : ‘Faire des affaires avec les Canadiens’. 

Les organisateurs ont eu envie de sortir des sentiers battus en présentant les échanges commerciaux à partir d’un autre point de vue : "Nous ne parlerons pas d'investissement, nous ne parlerons pas d’immigration, nous ne parlerons pas de taxation, nous parlerons de ce qui compte vraiment : les gens". Organisée dans les nouveaux bureaux d’Arsha Consulting, la soirée a tenu ses promesses avec brio. 

Coïncidences ou pas, les quatre intervenants, Renato Cudicio, PDG d'Arsha Consulting et Président de l’ICBC à Bangalore; Stanely Gomes, Consul et Délégué commercial senior pour l’Inde du sud; Kamal Kumar, Chargé du développement commercial pour l’Asie du Sud chez l-3 WESCAM et Bhargavi Venugopal, Consultant senior pour les échanges internationaux chez Arsha Consulting, ont partagé de nombreuses analyses communes. Et ceci, sans même se consulter en amont ! Ils ont chacun eu à cœur d’évoquer et de partager leurs expériences professionnelles avec des canadiens. Ils ont ainsi apporté une image claire et juste de l’éthique professionnelle canadienne. 

Pour eux, la culture du travail au Canada est basée sur l'égalité des sexes,  une hiérarchie peu marquée et un certain sens de la modestie dans une recherche constante d’efficacité et de respect des délais. En outre, cette culture managériale accueille et permet à la diversité de prospérer. D’ailleurs, le pays lui-même encourage et permet la coexistence de deux cultures bien distinctes sur son territoire – le Canada anglophone et le Québec à dominante francophone. Des avantages et des défis à relever ! 

"En tant qu’Indiens, nous avons en tête quelques stéréotypes concernant le Canada - le froid et la neige, le sirop d'érable et bien sûr la connexion avec l’Inde," a expliqué avec humour Bhargavi Venugopal. Elle a ensuite utilisé la métaphore du castor, emblème officiel du Canada depuis 1975, pour évoquer l’esprit et la culture du pays. 

Le sympathique rongeur n’est pas imposant ou agressif, c’est au contraire un animal inventif et travailleur ! Il convertit les ressources à sa disposition en terriers parfaitement conçus et en impressionnants barrages ultra-solides pour protéger sa famille et stocker de la nourriture en perspective des hivers rigoureux. Pour Venugopal, de la même façon, les Canadiens possèdent cette capacité d’innover qui leur permet de transformer les ressources disponibles. Ils sont motivés par un esprit d’équipe et un engagement fort auprès de leurs familles et de la communauté. 

Les intervenants ont ainsi souligné l’importance de comprendre cette mentalité et ses spécificités pour faire des affaires au Canada. Partir du principe que le Canada est comparable à l'Amérique ou l'Europe est une erreur à éviter. A l’inverse, comprendre que les attentes et les besoins du marché canadien sont très spécifiques se révèle être un avantage considérable face aux concurrents. 

Renato Cudicio a également insisté sur le fait que la planification était un élément important de la vie canadienne. Effectivement, historiquement, les Canadiens ont appris à s'approvisionner et à rationnaliser dans le temps leurs ressources pour se préparer aux hivers longs et rigoureux. Cette compétence les a aidés non seulement à survivre au rude climat, mais aussi à développer des engagements forts et fiables qui devaient durer pendant tout la saison froide. Ainsi, les Canadiens aiment construire des relations de confiance qui résistent à l'épreuve du temps ; une constante dans les affaires comme dans la vie. 

Ces échanges ont apporté un éclairage nouveau à un public nombreux, ravi d’avoir profité d’analyses interculturelles bien présentées et nécessaires au succès d’un partenariat commercial. La conférence a été suivie d’un cocktail dans les nouveaux bureaux d’Arsha Consulting, l’occasion de prolonger la discussion dans un cadre détendu et agréable.

 

Amilie Weigel | Journaliste – Arsha Consulting

Laissez un commentaire