«Un potentiel gigantesque est en train d’émerger sous nos yeux !» – Renato Cudicio

ICI Radio-Canada Première, la chaîne radio généraliste de Radio-Canada, le diffuseur public du Canada, a publié récemment un reportage sur le potentiel économique de l’Inde.

L’article cite Renato Cudicio, PDG de TBC-World Group et CEO d’Arsha Consulting, qui explique que les grands conglomérats ne délocalisent plus en Inde uniquement pour réduire leurs coûts de production, mais aussi pour profiter d’un marché intérieur en pleine explosion.

La loi du nombre

L’auteur, Thomas Gerbet, cite à ce propos des chiffres éloquents :

  • tout indique que d’ici 2027, l’Inde sera la troisième économie mondiale et le pays plus peuplé de la planète
  • en 2016, l’Inde a connu la croissance économique la plus forte de la planète : 7,6 %
  • la nouvelle classe moyenne indienne, c’est 400 millions de clients potentiels
  • chaque année, l’Inde produit 2,6 millions diplômés en enseignement supérieur
  • 90 % des Indiens ont un téléphone cellulaire

Pas étonnant que des sociétés comme Apple, Ikea, Amazon et Netflix aient l’Inde dans leur mire !

Comme Renato Cudicio l’explique en entrevue, l’on a sous-estimé le potentiel de la population indienne. «L’économie indienne grandit de l’intérieur — c’est vraiment une grande nation qui est en train de se construire !».

De la matière grise de qualité en quantité

Renato Cudicio explique que l’Inde compense une faiblesse en ressources naturelles par une abondance de matière grise. Le pays forme en effet 400 000 nouveaux ingénieurs par an, mais en réalité il lui en faudrait 500 000 par an pour combler ses besoins.

Un autre entrepreneur cité dans l’article parle de jeunes diplômés «enthousiastes, connaisseurs et vifs d’esprit», dont les capacités d’innovation dépassent ce qu’il a vu en Europe.

L’article rappelle à ce propos que les inventeurs de l’USB et de la puce Pentium sont Indiens, et que quelque 500 000 Indiens développent des applications pour le système d’exploitation iOS, formant «une des communautés les plus dynamiques de la planète dans le domaine».

Des têtes d’affiche

Les Indiens sont déjà très présents dans les hautes sphères de la nouvelle économie, avec entre autres :

  • Sundar Pichai, PDG de Google
  • Satya Nadella, PDG de Microsoft
  • Shantanu Narayen, PDG d’Adobe
Les géants débarquent
  • Ikea ouvrira bientôt deux magasins en Inde et prévoit y construire environ 50 (!) autres d’ici 2030.
  • Apple fabriquera des téléphones meilleur marché destinés aux consommateurs indiens.
  • Amazon — l’entreprise qui connaîtrait actuellement la plus importante croissance en Inde — compte investir 500 millions de dollars dans l’alimentation en Inde
    et plusieurs milliards de dollars dans d’autres secteurs d’une économie très propice au commerce en ligne.
  • Airbnb aussi vise l’Inde, dont la classe moyenne, jeune et en pleine croissance, voyage de plus en plus, notamment à l’intérieur du pays.

Le secteur aéronautique connaît également une forte croissance. L’aviation interne de l’Inde est la troisième mondiale, derrière les États-Unis et la Chine, et le pays vise la première place pour 2030, avec plus de 400 millions de passagers par an.

«Il y a énormément d’argent à faire en Inde!», de conclure le VP d’une firme de courtage canadienne.

Luis Robert | Analyste

Laissez un commentaire